L’activité physique pour se protéger du BURNOUT

coaching sportif beauvais oise article 1

L’ activité physique, un echappatoire?

Un lien entre le burnout et la dépression est connu depuis longtemps. Néanmoins il n’était pas clair de savoir si le burnout entraînait la dépression ou si c’était l’inverse. Des chercheurs de l’université de Tel Aviv ont suivi 1 632 travailleurs pour répondre à cette question.

 

Les participants ont ainsi été suivis pendant une période de 9 ans, au cours desquelles ils ont répondu à des questionnaires sur:

  • leur état de santé,
  • état psychologique,
  • leur travail
  • et leur activité physique.

Les chercheurs ont ainsi constaté que lorsque le risque de dépression augmente pendant une certaine période alors le risque de burnout augmente dans la période successive. Et inversement, en cas de burnout, le risque de dépression augmente successivement. Ces résultats indiquent que la dépression comme le burnout peuvent être à la fois cause et effet. La distinction entre dépression et burnout n’est pas toujours évidente : la première est un trouble de l’humeur alors que le burnout est défini par une fatigue physique, mentale et émotionnelle.

 

Mais l’autre trouvaille importante des chercheurs résiderais le fait que la pratique d’une activité physique protège de la dépression et du burnout respectivement. Une protection proportionnelle à la quantité d’activité engagée; Si bien que ceux qui ont au moins 4 heures d’activité sportive par semaine ne tombent presque jamais en burnout ou en dépression à cause de leur travail. Les chercheurs conseillent donc de pratiquer une activité physique régulière, même modérée.

 

Référence : Sharon T., Michal B. Job burnout and depression: Unraveling their temporal relationship and considering the role of physical activity. Journal of Applied Psychology, Jan 9 , 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.